Un retour dans les Patates!

La chance continue et nous voilà, Paul et moi, le lendemain midi au boulot dans les patates. Suite à une annonce repérée sur Gumtree (site d’annonce similaire au “Bon Coin”) et suivit d’un appel téléphonique direct au fermier, nous fonçâmes à son adresse dans l’heure suivante.
Un bon plan malgré la mauvaise humeur du patron. Notre hébergement, annoncé à 70 dollars la semaine, gardé un caractère très primaire avec son lino complètement déchiré de toutes parts et son état de propreté pitoyable.

DSCN0676 (800x600)

DSCN0677 (800x600)

DSCN0678 (800x600)

DSCN0681 (800x600)

Finalement après quatre bonne heures de ménage il devint d’une part vivable — le billard au milieu de la pièce donné un petit charme à la demeure — et d’autre part gratuit car le fermier, Brad, ne nous demanda aucun loyer à la fin de nos 20 jours de travail.
La cohabitation avec Paul fût cordiale, partage des tâches ménagères (choses nouvelle lorsque l’on vit en van depuis un temps…), repas équilibré malgré quelques déséquilibres,…Bref une période finalement reposante qui me permis notamment de relancer les annonces de vente de mon 4×4 malgré la distance avec Cairns.
Ravenshoe, petite commune d’une cinquantaine d’habitant, située à une vingtaine de kilomètre de la ferme et constituée essentiellement d’agriculteurs, nous permettait de nous ravitailler chaque semaine dans son IGA. Ce petit boulot aux dépenses infime nous rapporta tout de même plus de 2000 dollars en 20 jours de travail.
Ce séjour, comprenant les dates de Noël et de nouvel an, nous fîmes en sorte de s’organiser nos animations. Dans un premier temps, trois amis Italiens rencontré à Cairns  (Lisa, Vickie et Arthur), nous rejoignîmes à la ferme. Mes connaissances en histoire me firent défaut car tout trois venant du nord de l’Italie ne parlaient pas la langue commune mais communiquaient en allemand.

DSCN0669 (800x600)
Lisa et Vicky, de jeunes filles de 18 ans, étaient assez réservé et ne maîtrisant pas suffisamment l’anglais avaient tendance à s’adresser régulièrement la parole en allemand ce qui avait le dons de limiter les échanges. Leurs corps portaient quelques tatouages ainsi que quelques piercings ce qui leurs donnaient un style légèrement “punky”. Arthur, tout aussi jeune que ses deux amies, était quand à lui davantage extravertis mais sans excès. Parfois un peu lourd dans son humour il permettait un certain équilibre dans ce groupe pour relancer le dynamisme. Ce groupe, bien que sympathique, m’a semblait un peu mou suscitant chez moi quelques inquiétude à propos de leurs recherche de travail. Tout juste arrivée en Australie, ayant acheter leurs van “pop-top” à une de nos connaissances et ayant finis un ensemble de cours d’anglais compris dans leur package, ils commençaient à chercher du boulot dans la région.
Après s’être absenté une semaine il revinrent nous voir pour le 25 décembre. Nos journées étant pluvieuses, nous passâmes la plupart de notre temps à jouer au billard.DSCN0683 (600x800)

Trois autres backpackers travaillant pour l’oncle de Brad, étaient hébergé à une vingtaine de mètres de notre maison. Alex, un français calme et posé, essayant d’obtenir ses jours de ferme pour s’ouvrir l’accès à un second visa ainsi qu’un couple adorable. DSCN0682 (800x600)

DSCN0684 (800x600)Gersh, un “drédeu” américain venant de Floride avait rencontré sa copine originaire de la République Tchèque à Perth. Ils voyagaient en van Mitsubishi 4×4 qu’ils avaient acheté pour une bouchée de pain.

DSCN0685 (600x800)

C’est donc avec toute cette troupes que nous passions notre nouvel an ensemble dans un festival de musique électro à proximité de Innisfail. Un festival de trois jours regroupant environ milles personnes. Une petite crique facilement accessible à pied nous permettait de nous mettre à l’abris de la chaleur étouffante de la journée. Cette excursion se déroula dans une ambiance bonne enfant malgré la présence usuelle de drogue et d’alcool.
Notre période de travail prenant fin, j’abandonnais Paul à la ferme tandis que je repris ma route pour Cairns afin d’y vendre définitivement et rapidement mon Landcruiser. Il me faillait le vendre vite afin de prendre rapidement un avion en direction de Devonport en Tasmanie pour y rejoindre Guillaume et Aude. Nous avions convenus que nous voyagerions tout trois dans leur van pour découvrir ensemble la Tasmanie.

DSCN0660 (800x600)

Culture générale : le King Toad

Ce gros crapaud fait partit des nombreuses espèces invasives d’Australie. Sur leurs joues, on peut distinguer deux auréoles brunes qui sont porteuses d’un poisons suffisamment puissant pour tuer un chien. Il paraîtrait que ce poison peut procurer des effets halucinatoires. Il serait utilisé par les jeunes Australiens en tant que drogues lors de leurs soirée bien arrosé. Après avoir procurer un stress intensif à l’animal, en frottant du papier à cigarette sur leurs joues,  les jeunes arriveraient à récupérer les effets du poison en avalant le papier. Cette information m’a été donné par un vieil australien et je ne conseil en aucun cas cette expérience que je n’ai ni vécu ni eu l’occasion d’en être un témoin. D’autant plus qu’il m’est impossible de connaitre le taux de nocivité de ce poisson chez l’humain.

DSCN0662 (800x600)

Add Comment Register



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>